Placement court terme: les super livrets se réveillent !

On les avait presque oublié, ces livrets bancaires permettant d’épargner à court terme en profitant des offres promotionnelles pour gagner un peu plus que la moyenne. Le meilleur placement est peut-être celui-ci, les super livrets revenant à la mode, tout comme les OPCI et SCPI. L’heure et aux promotions, et quand on a un peu d’argent de côté il serait bon de ne pas s’en priver, même si le taux des super livrets et un peu moins intéressant que celui des années passées.

Le meilleur placement à court terme ?


C’est un secteur qui recommence à frémir, après s’être doucement endormi sur ses lauriers. Et on doit ce renouveau aux offres promotionnelles d’une banque en ligne, Boursorama et à celle de la banque Peugeot avec son livret Distingo qui commence à être connu du grand public.

D’une façon générale, ce sont toutes ces nouvelles banques qui tirent le marché vers le haut, là où les traditionnels groupes financiers peinent à faire décoller les taux proposés aux épargnants.

Distingo se distingue


Le jeu de mots est facile, c’est vrai, mais l’offre est alléchante pour qui à quelques sous à placer. Bien sur, on ne deviendra pas riche avec un tel taux, mais il faut bien commencer avec quelque chose, et tant qu’on est bien au dessus de l’inflation, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Car a bien regarder les offres de la concurrence, il y en a peu qui jouent dans la même cour (pour le moment, car on n’est jamais à l’abri d’une belle surprise). Rappelons que la banque de Peugeot mais aussi de Citroën avait fait fort lors de son lancement avec un taux boosté de 5%, secouant le marché comme l’avait fait le livret Zesto quelques mois avant.

Pour ceux qui ne la connaisse pas encore, la PSA Banque permet de financer les crédits des clients qui achètent les voitures du groupe et veulent les payer en plusieurs fois. Les dépôts permettant de renflouer les caisses. Et elle s’était fait discrète sur le marché impitoyable de la publicité, mais la stratégie vient de basculer puisqu’elle revient à la charge. On peut voir les pubs partout à la télé.

Ses conditions de rémunération

Afin de se faire une idée complète et objective de l’intérêt d’un livret d’épargne, il faut prendre en compte la promotion en cours, mais également le taux d’intérêt dit « classique » hors période spéciale, ainsi que le montant bénéficiant de ce taux boosté. Bref, il faut prendre sa calculette pour ne pas se laisser avoir par une bonne accroche publicitaire.

La bonne nouvelle : on peut en profiter une deuxième fois

Les petits malins qui ont compris le fonctionnement des super livrets ont bifurqué d’une banque à l’autre, le changement ayant lieu quand la promotion s’arrêtait. PSA Banque a donc perdu des clients.

Et elle est la première à leur proposer de bénéficier à nouveau d’un taux boosté s’ils reviennent. C’est donc un vrai bon plan, même s’il faut garder son compte ouvert quelques mois pour cela.

Boursorama entre dans la danse


placement rapideLa banque en ligne se décide enfin à montrer se qu’elle a dans le ventre aux épargnants qui n’aiment pas prendre de risques avec leur argent. Jusqu’à présent, elle n’avait pas féraillé avec les poids lourds du secteur.

Mais c’est oublié qu’un super livret peut attirer de nouveaux clients dans ce secteur ultra concurrentiel.

Pour profiter de l’offre de Boursorama il faut donc foncer, car elle est limitée dans le temps (comme toutes les autres, mais celle-là un peu plus). Par contre, il faudra passer par l’ouverture conjointe d’un compte courant qui bénéficie d’un offre de bienvenue de 80 euros. Ce n’est pas un gros souci en soi, car les frais sont presque nuls, à condition d’arriver à décrocher une CB gratuite.

Mais Boursorama a des conditions de revenus strictes pour pouvoir devenir client. Si vous êtes interdit bancaire et au RSA, ça risque d’être difficile.

Un choix cornélien

Un même nouveau client ne pourra pas bénéficier et du taux boosté sur le livret, et de la prime d’ouverture sur le compte courant. Il faudra choisir, et prendre sa calculette, car tout dépendra du montant du dépôt épargné et de la date à partir de laquelle celui-ci sera fait. Il ne faut pas avoir fait St Cyr mais presque.

BforBank : le troisième larron


Il n’y a pas que la bourse et les transactions qui vont avec dans la vie de BforBank.  A l’heure de faire son choix, il ne faudra donc pas l’oublier en rédigeant son petit tableau comparatif.

Le saut de livret peut rapporter encore plus


saut de livretOn en a parlé brièvement tout à l’heure. Mais cette technique suppose quand même d’avoir du temps à dépenser dans le montage des dossiers d’ouverture et de fermeture. Le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ?

Car la pratique n’a rien de sorcier : il suffit de se désengager dès que la promo se termine, et qu’on a atteint le seuil pour en profiter (parfois cela peut durer 1 an). La technique peut même rapporter un peu plus qu’une bonne assurance vie, mais au contraire de celle-ci, cela suppose de vraiment s’en occuper. Quant aux livrets réglementés, ils sont hors course dans cette chasse aux bonifications.

Car l’autre avantage qu’il faut prendre en compte, c’est bien sur la sécurité du placement. Car ne rien risqué pour son capital à un coût : des rendements très faibles, malheureusement. Les années où son PEL rapportait une véritable petite fortune sont révolues.

Des promotions constantes mais changeantes

Celle-ci ne sont plus aussi élevées qu’avant, c’est vrai. Mais elles sont un peu plus longues, et là où c’était la fête sur 3 mois, c’est maintenant sur 4 mois, voir sur un semestre pour certains super livrets.

Si vous avez raté un promo en cours, pas d’inquiétude à avoir. Les banques ont l’art et la manière d’en faire presque toute l’année, en les habillant sous un autre packaging. Quand vous vous déciderez à sauter le pas, il y aura bien une offre faite pour vous qui saura vous séduire.