LEP 2014 : le Livret d’Epargne Populaire (taux, plafond, conditions), le placement pour les personnes non imposables ou à faibles revenus


Un livret pour les personnes qui paient peu d’impôts ? Le LEP 2014 !  Ce livret non imposable est une bonne façon d’épargner avec un petit revenu. En effet, le livret d’épargne populaire n’est pas accessible à tous. Pour profiter du meilleur placement défiscalisé pour 2014, il faut être non imposable, ou alors très peu imposé. Une façon de rétablir, en partie, l’égalité des chances face à l’épargne.

 

Un bon placement pour les petits revenus

Comment faire un bon placement quand on a des faibles revenus ? L’important est d’investir dans un placement qui permette de ne pas perdre du pouvoir d’achat. L’épargne doit être garantie, et doit apporter aux revenus modestes un complément de revenu annuel, permettant de lisser, dans la mesure du possible, l’inflation.

C’est le cas du LEP, dont la rémunération 2014 ne devrait pas bouger, à moins d’une surprise de nos dirigeants. Mais l’effort restant d’amoindrir les inégalités, on peut penser que les conditions d’ouverture d’un LEP ne changeront pas.

Qui peut souscrire un livret d’épargne populaire ?

L’ouverture d’un LEP est soumise à conditions. Un couple de cadre n’y a pas accès, à moins de gagner très peu. S’il faut habité plus de 6 mois de l’année en France, il faut aussi être non imposable, ou ne pas dépasser 769 euros d’impôts sur le revenu. Les avantages d’un LEP font, nous le détaillerons par la suite, qu’il n’est pas possible d’en souscrire plusieurs.

 

Comment ouvrir un livret d’épargne populaire ?

Il suffit de contacter sa banque, ou son conseiller bancaire, et de lui fournir la preuve de sa non imposition (le relevé de l’année précédente). Ne pas être imposable signifie ne pas payer d’impôts. Mais le PEL est aussi accessible aux petits revenus.

Pour démarrer son compte épargne, un premier versement de 30 euros est nécessaire. Cette somme va permettre de mettre « le pied à l’étrier », sans pour autant trop attaquer le budget des ménages modestes. Trente euros, à priori, tout le monde peut les mettre. La mauvaise nouvelle, car il faut bien qu’il y ait un revers à la médaille, c’est le plafond du LEP en 2014 : 7700 euros. Ca ne va pas chercher bien loin, même si cette somme ne comprend pas les intérêts rapportés par le compte épargne.

 

Ce qu’il faut savoir d’autre sur le LEP

Ouvrir un livret d’épargne populaire dans une banque, c’est devoir y réaliser les opérations courantes qui font vivre ce compte. Il est possible d’y retirer de l’argent, sans frais, comme on pourrait le faire sur un livret A. Toutefois, à l’inverse d’un compte de dépôt classique, dit compte courant, on ne peut pas négocier de découvert autorisé. Le LEP ne pourra jamais être débiteur, n’en déplaise à ceux qui ont l’habitude de jongler avec les crédits pour boucler leur budget du mois.

Certaines banques remettent à leur client une carte de crédit associée au LEP. Si cela peut faciliter la vie d’un petit épargnant, une telle carte de retrait n’est valable que dans le même réseau bancaire.

Enfin, une personne non imposable qui ouvre un LEP doit savoir que si elle dépasse les 769 euros d’imposition annuelle, elle devra fermer son LEP. Le livret d’épargne populaire est vraiment destiné aux plus modestes, et il faut remplir les conditions année après année pour en bénéficier. En cas de dépassement, c’est à l’épargnant de fermer lui-même son livret, au risque de perdre le bénéfice de ses intérêts.

Le nerf de la guerre : la rémunération d’un LEP en 2014

lep

Les intérêts générés par ce compte épargne seront de 2,25 %, avec un calcul bimensuel, le premier et le 16 de chaque mois. Mais comme pour un livret A, c’est à la fin de l’année que l’on peut toucher ces intérêts là.

Et la fiscalité ?

C’est le bon point d’un LEP. Pas d’impôt sur le revenu ni de prélèvement sociaux. C’est 2,25% net, et on dit bravo !

Résumé des caractéristiques du LEP

C’est un placement pour les non imposables. Cette épargne pour les personnes à faible revenu est réglementée. Le LEP doit être souscrit à condition de ne pas payer plus de 769 euros d’impôts, chaque année, et le taux de rémunération est de 2,25 % net.

Rappelons que parmi les livrets d’épargne pour les personnes non imposables, il reste le meilleur placement possible, supérieur au rendement d’un livret A. Et cela, même s’il est passé le 1er février 2013 de 2,75 % à 2,25 %.

Faut-il ouvrir un LEP en 2014 ?

Jusqu’à preuve du contraire, le LEP est un livret rentable, puisqu’au taux net de rendement, il faut ajouter la non imposition des intérêts ainsi que le non assujettissement aux prélèvements sociaux. Le livret d’épargne populaire est vraiment un placement différent des autres, accessibles à quelqu’un qui gagne peu, qu’il travaille ou non.

Ce qu’il faut retenir avant tout de ce placement, c’est sa souplesse, puisqu’il est possible de retirer à tout moment de l’argent de son LEP, à condition de laisser son compte créditeur. Pour prendre l’exemple de la Banque Postale, possibilité est offerte de retirer jusqu’à 800 euros par semaine. ll suffit pour cela de se rendre au bureau de poste le plus proche. Même chose si son compte de dépôt est à découvert : on peut faire des virements de compte à compte, ce qui permet une certaine souplesse dans la gestion de son budget.

Enfin, pour celui qui change de banque et qui voudrait transférer son LEP, il est possible de le faire, même si nous recommandons de fermer le précédent et d’en ouvrir un nouveau dans son nouvel établissement bancaire. Cela pour éviter les frais inutiles.

Notre avis sur le LEP 2014

En définitive, le livret d’épargne populaire est un placement à conseiller aux petits revenus, aux épargnants qui n’ont pas beaucoup d’argent à placer, mais qui veulent commencer à épargner, et dans de bonnes conditions. N’oublions pas le plafond, qui n’est pas très élevé, mais qui permet de se constituer un capital. 7700 euros, c’est déjà ça.

Quand au taux, il n’est pas fixe, et il est possible qu’il évolue dans le temps. La tendance n’est pas à l’augmentation, mais on peut penser que le gouvernement n’y touchera pas trop en 2014, le manque à gagner pour l’état n’étant pas si important que cela vu les sommes en question.

A lire aussi : les livrets d’épargne sans risques