Investir à Dubai: toujours plus haut !

Malgré la chute des cours du pétrole, Dubai fascine toujours autant les investisseurs et les expatriés de tous horizons. Il faut dire que la ville du Golf possède bien des atouts et regarde vers le futur. En première ligne, des projets architecturaux de grande ampleur, comme la construction bientôt finalisée de la plus haute tour du monde, l’agrandissement de l’aéroport qui devient un lieu de transit incontournable pour les voyageurs, la possibilité d’habiter dur l’eau en achetant une villa flottante, ou bien le projet Aladin qui fera de Dubai la grande ville du futur.

Construction de la plus haute tour du monde pour bientôt !


A Dubai, les rêves deviennent réalité. Pour ceux qui connaissaient déjà la tour Burj khalifa, située dans la fameuse skyline de Dubaï Creek, et bien celle-ci va la dépasser. L’homme ne c’est jamais autant rapprocher des cieux : plus de 828 mètres de hauteur, on n’est pas loin du kilomètre, pour cette gigantesque tour aux allures de minaret. Rappelons que jusqu’à maintenant le plus haut gratte ciel du monde était la Burj Khalifa.

Il faut dire que l’exposition universelle est dans toutes les têtes, et que Dubai s’y prépare avec sérieux. Mais pour arriver à son objectif avant la date de 2020, il faudra mettre la main à la poche : 1 milliards de dollars pour finaliser la construction d’un tel engin et 2 milliards au total.

On ne connaît pas encore la limite de cette prouesse architecturale

Pour le moment, sa hauteur définitive est tenue secrète, et ce jusqu’au dernier moment. C’est l’architecte Santiago Calatrava Valls (rien à voir avec notre premier ministre) qui pilote le projet. On lui doit déjà la gare la plus chère du monde à New-York. Il ne fait donc pas dans la mesure, mais plutôt dans son opposé.

Au menu : bureaux, habitations, restaurants, commerces, hôtels et une magnifique plateforme d’observation pour les touristes et la saoudiens. Imaginez la vu que l’on pourra avoir de là-haut.

La course aux étoiles

Les pays du Golf concurrencent maintenant fortement les Etats-Unis pour savoir qui aura la plus grosse (tour). Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’ont pas à rougir de la comparaison face aux USA. On connaissait déjà la très célèbre Burj Khalifa, mais l’Arabie Saoudite a décidé d’aller encore plus haut. Des records vont donc être très prochainement battus, tant au niveau des mètres que du prix de construction. 

Dubaï Creek Harbour va donc avoir un nouveau pensionnaire, renforçant encore le caractère innovant et le côté visionnaire de la ville, tout en gardant une certaine tradition architecturale islamique, la tour étant arrimée au sol avec de nombreux câbles, le projet faisant ainsi pensé à notre célèbre tour Eiffel. Les touristes auront donc l’embarras du choix au moment de rechercher la plus belle vue du pays, et de faire du shopping.

Investir dans une villa flottante ?


Rien n’est impossible à Dubai, et les saoudiens nous le prouve une fois encore. La dernière folie en date : des villas flottantes avec des chambres sous marines. Ceux qui veulent une vue sur (sous) mer vont être ravis.

Par contre, il faudra y mettre le prix, celui d’un penthouse à New-York par exemple : plus de 1,5 million d’euros pour avoir le droit de se prendre pour le capitaine Nemo et de jouer à 20 milles lieux sous les mers. Car les privilégiés seront rares : pas plus de 42 villas de ce type à vendre, sachant que presque la totalité à déjà trouver acquéreur avant même la fin du chantier.

Car les riches sont toujours en quête de nouvelles sensations et de choses nouvelles pour investir et par la même occasion épater leurs amis. Les promoteurs immobiliers sentent la tendance, et ils n’ont pas peur de se lancer dans de nouveaux concepts venant bouleverser les habitudes.

C’est notamment le cas du groupe Kleindienst de Dubai avec ce projet marin au nom exotique d’hippocampe flottant. Livraison du chantier prévue à la fin de l’année 2016, ou au début 2017 s’il y a un petit peu  de retard.

En tout cas, ça se bouscule au portillon pour devenir l’heureux propriétaire de ces drôles de maisons qui font plus penser à un bateau qu’à une villa, même si ce sont de confortables triplex, avec chambre et salle de bains donnant sous la mer, de quoi admirer le ballet des poissons en prenant sa douche, à condition que les fonds ne soient pas troublés.

Dubai, ou l’art de penser à tout

Si les riches veulent voir des poissons, il va falloir leur en donner. Pour ne pas décevoir les grosses fortunes, un récif artificiel va même être créé. De quoi se délecter des heures durant devant un spectacle grandiose où tout aura été prévu pour le plaisir de ces nouveaux happy few.

Dubai villa

Mais si être sous le niveau de la mer peut lasser, tout est prévu avec la terrasse donnant au dessus de l’eau, pour profiter également du magnifique paysage. Même chose avec les grandes baies vitrées.

Le projet Aladin


La prochaine tour la plus haute du monde ne va pas être la seule a émerger de terre, puisque 3 consoeurs devraient également voir bientôt le jour à Dubai. Pourquoi le projet Aladin : parce que mises côte à côte, elles évoquent le bon génie et font revivre la légende. C’est un chantier qui commence, donc tout reste à créer et surtout à financer.

L’argent étant le nerf de la guerre, même en architecture et surtout en immobilier, car on sait que les coûts prévus au départ sont souvent bien dépassés. Car une partie de la construction du projet Aladin va se faire sur l’eau, à 450 mètres du rivage. Un site magnifique, un projet grandiose, mais pas forcément facile à réaliser, surtout qu’il sera proche d’une zone bientôt classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Un aéroport qui accueille de plus en plus de visiteurs


On ne peut pas évoquer Dubai sans parler de son aéroport. Car celui-ci est maintenant devenu le premier du monde en terme d’affluence, passant devant ceux de Londres et de New-York. Il faut dire qu’avec Emirates, l’Arabie Saoudite s’est trouvé un ambassadeur de choix. Difficile de ne plus passer par Dubai quand on voyage en Asie de l’Europe notamment.

D’autant plus qu’un deuxième aéroport (Al-Maktoum International) à ouvert il y a 3 ans, pour accueillir dans les meilleures conditions possibles ce surcroit de passagers. Il n’est pas encore terminé, mais quand il le sera, il pourra voir passer jusqu’à 120 millions de passagers par an : indiens, européens, saoudiens… Le monde entier se retrouve à Dubai.

Investir à Dubai est donc toujours autant à la mode, même si le pétrole connait quelques soubresauts. Mais depuis que le monde est monde, des époques glorieuses succèdent aux crises.

Il y à fort à parier que l’or noir remonte en flèche, même si cela peut prendre du temps. Pour se lancer dans le golf, il faut être patient et visionnaire. Pour investir à l’étranger, il est aussi possible d’acheter à Miami ou de devenir propriétaire en Espagne.