Le cours de l’or va t-il remonter : nos prévisions et nos conseils

Les conseils d’investissement dans l’or fleurissent sur la toile. Acheter ou vendre, une seule constatation : il faudra bien prendre une décision. Le cours de l’or en baisse peut susciter chez certains investisseurs des velléités rangées au placard depuis le début de la crise en Europe. Alors, l’or va-t-il remonter ? Conseils et prévisions, à prendre, ou à laisser, selon sa volonté de placer son argent à court terme ou pour une durée plus longue, dans une mine d’or par exemple.

 

La chute de l’or

La valeur de l’once d’or à chuter d’une façon dramatique pour les spéculateurs. Toutefois, pour les épargnants qui ont investis sur le métal précieux dans une optique de placement à long terme, il n’y a pas le feu au lac. En effet, les prévisions du cours de l’or sont à la hausse, certains experts pensant même qu’ils ne peuvent que remonter.

La chute de l’or est brutale depuis quelques mois, rendant ce placement qui avait la réputation d’être une façon de protéger son capital difficile à conseiller. Toutefois, par le jeu du marché, un effondrement trop important suppose une remontée, même si celle-ci peut prendre son temps. Pour les épargnants pressés, mieux vaut aller mettre son argent ailleurs, même si posséder un lingot d’or (ou plusieurs) est tentant.

 

Une baisse importante

Qu’il s’agisse du Napoléon ou de l’once d’or, ils ont atteint des cours qualifiés de très bas, atteignant un record de médiocrité pas vu depuis 2 ans. Cette baisse historique avait été anticipée par les spécialistes, cela même qui conseillent maintenant d’y investir une partie de son épargne, pour profiter de la remontée des cours à venir, qui paraissent inéluctables. Comme toujours en matière de chute, il faut en trouver les raisons, et les pays émergents y sont pour quelque chose, la Chine en tête de liste. Ses mauvais résultats ont pesé lourd dans la balance, et les matières premières, comme l’argent, en ont sévèrement pâtis.

Parmi les causes de la baisse, on peut retenir la lenteur de la circulation des devises. Celle-ci s’affaiblie, en raison notamment d’une croissance en berne. La Chine, qui voit sa croissance descendre en dessous des 8% n’a plus la confiance des investisseurs, qui craignent un ralentissement en chaîne. Les USA, mais aussi l’Europe, sont loin d’afficher une reprise redonnant le sourire au monde de la finance.

 

L’importance de la politique des états quant à leur réserve d’or

Reste le cas de Chypre : le pays, parmi les préférés des citoyens du monde pour ses largesses fiscales a connu quelques mésaventures. Si on a beaucoup parlé de la taxation des dépôts étrangers, la vente de ses réserves d’or a été moins évoquée.

On en parle aussi beaucoup pour les Etats-Unis et pour le Japon, qui sont deux pays avec des réserves importantes d’or. Leurs dettes pourraient les amener à en céder une partie, pour renflouer les caisses. La stratégie de ces banques centrales sera donc à surveiller de près.

L’or, ce placement à long terme

Malgré tout, rien ne sert de courir, il faut savoir attendre que l’or remonte, ce qu’il a toujours fait depuis des décennies. Le métal précieux doit être considéré comme un placement à long terme, et rien d’autre, au risque de se brûler les ailes.

Le cours de l’or va-t-il encore baisser ?

Même si la reprise se fait attendre, et que le moral est dans les chaussettes, il faut saisir cette occasion pour acheter de l’or. C’est un conseil paradoxal, puisque rien n’annonce une reprise. Toutefois, quand elle sera là, il est fort à parier que l’once d’or sera trop cher pour bien des bourses de petits épargnants.

vendre son or

L’or va donc bien s’arrêter de baisser un jour, et il faudra être là à ce moment précis, pour acheter à un cours très bas, et donc faire une plus value, même à moyen terme. Les investisseurs gardent leur confiance dans le métal précieux, sans savoir quel sera le cours de l’or, les matières premières étant sujettes à tellement de paramètres qu’il serait risqué de s’avancer trop près du précipice.

Un des indices laissant à penser que le cours de l’or va remonter est la politique de création monétaire des grands états, comme les USA et le Japon, qui mettent en circulation de nouveaux billets, de façon très importante. Hors, qui dit création de monnaie dit augmentation du prix de l’or, c’est une règle qui se vérifie à chaque fois, ou presque.

Faut-il acheter de l’or ?

A priori, la réponse est positive. Reste à déterminer le prix d’achat, pour ne pas acheter trop cher. Le mieux reste encore d’acheter de l’or via l’achat de Napoléons, et de lingots d’or. Il faudra ensuite régler la question de la garde, car avoir son or à son domicile est très risqué, voire stupide. Louer un coffre à la banque aura un coût certain, de même que l’assurance de ses lingots ou de ses pièces d’or.

Acheter ou vendre son or, nos conseils de placement

Dans un sens ou dans l’autre, ce qui est important, ce sont les arguments et la justesse de son analyse, que l’ou souhaite vendre ou acheter. Ceux qui craignent que l’Europe ne s’embrase et vende ses réserves d’or pour s’en sortir ne croient pas à une remontée des cours de l’or en 2014. Encore une fois, si cela devait arriver, acheter à un cours très bas serait une excellente opportunité d’investissement, un plongeon historique arrivant rarement deux fois de suite.

Certes, la chute récente fut brutale, et la dégringolade à la mesure de la hausse constante constatée sur plusieurs décennies. Les analystes de Goldman Sachs n’ont pas fait du bien au métal précieux, en conseillant aux épargnants de s’en séparer. Mais cette vente en cascade pourrait profiter aux investisseurs ayant le nez creux, dans l’optique d’un placement à long terme, non soumis aux aléas du marché, au moins pendant un certain temps. On suivra de près l’endettement de l’Italie et du Portugal, qui devront peut-être vendre une partie de leur réserve pour survivre.

Les risques de baisse existeront toujours, reste à connaître le niveau où l’or peut descendre. A trop attendre, on risque toutefois de laisser passer une belle opportunité d’achat. Si l’or ne vous tente pas, lire nos autres dossiers sur les conseils de placement :