Comment acheter des actions américaines : Apple, Facebook, LinkedIn, Twitter…

Investir en bourse, ça peut être tentant, quand on veut gagner plus que ce que rapporte un livret d’épargne. Parmi les meilleures actions, ou du moins parmi celles qui ont un gros potentiel, on retrouve les géants américains du net, récemment côtés comme Facebook, ou les valeurs sûres comme Apple. Sauf qu’elle ne sont pas dans le CAC 40, et donc pas forcément faciles d’accès pour un boursicoteur français avec un PEL qui ne sait pas comment acheter des actions en ligne.

Choisir des actions qui rapportent


Acheter des actions Facebook, investir dans Apple, ou devenir actionnaire de Linkedin, ce n’est pas toujours facile quand on ne connaît pas les subtilités dans un investissement boursier.

Choisir des actions qui rapportent de l’argent reste l’assurance de faire fructifier son capital à court terme, mais les sociétés qui voient leur titre fortement valorisé sur une année sont rares. On se souvient encore de l’introduction en bourse de Yahoo, de Microsoft et de Google. Ceux qui ont cru en elles au départ ont gagné des fortunes. Cela peut-il se produire avec les « petits nouveaux » comme Twitter ?

Les fonds spécialisés sur les actions américaines


Passer par un fonds spécialisé pour acheter des actions américaines avec un fort potentiel peut être une des solutions à mettre en place. Il faut tout de même avoir conscience que rien ne garanti que le fonds choisi réalise des bénéfices, il se peut même qu’il perde de l’argent, en cas de mauvaise stratégie ou d’effondrement de la bourse (qui nous habitué à cela de temps en temps). Parmi ces fonds, on peut citer Aberdeen Asset et Mam America.

Le fonds Aberdeen Asset

Ce n’est une surprise pour personne : quand on investi en bourse, on recherche avant tout des actions à fort rendement. Certains titres, récemment valorisés laissent à penser que les perspectives sont bonnes, au moins à moyen terme.

Passer par un fonds comme celui d’Aberdeen Asset permet d’accéder aux marchés de capitaux. Ce qui le motive, c’est la recherche du rendement le plus haut possible, avec les risques que cela comporte. Aberdeen Asset va recherche les titres qui cumulent la possibilité de gagner beaucoup avec celle d’avoir peu de chances de baisser.

Le fonds Mam America

C’est un fonds qui investi principalement sur la marché américain, en recherchant avant tout les titres qui peuvent venir multiplier l’investissement initial. La recherche de la performance de rendement la plus haute est au cœur de leur politique d’investissement.

Rappelons que MAM America est spécialiste du marché boursier aux Etats-Unis. Basé à New-York, il peut permettre d’acheter les actions qui font rêver tous les français : Apple et Twitter en tête. Ce n’est pas pour rien que Criteo a choisi d’être côté à la bourse de New-York, c’est là-bas que sont les meilleures opportunités.

L’entrée en bourse de Linkedin


actions US

On ne présente le réseau social professionnel le plus utilisé dans le monde. Sa cotation avait été un événement, redonnant le sourire aux investisseurs après des années de crise. Et le résultat a été immédiat : une envolée des cours, avec une croissance que la bourse n’avait pas connu depuis longtemps.

Il faut dire que si la société rentabilise son potentiel, elle pourra faire gagner beaucoup d’argent aux premiers investisseurs, à ceux qui ont accepté d’en prendre le risque.

L’avenir du titre Linkedin

Un futur qui semble déjà lui appartenir, de plus en plus d’embauches se faisant via les réseaux sociaux professionnels. Mais comme toujours avec les grosses sociétés Internet prometteuses, c’est la façon de rentabiliser l’investissement qui fera la différence, hormis la spéculation qu’il peut y avoir sur le cours du titre. Notre conseil : acheter pour revendre n’a pas de sens, sauf si on est un spéculateur averti. Acheter des actions des sociétés du net, c’est croire à l’avenir, donc au moins investir à moyen terme, en profitant des dividendes, à conditions que ces sociétés sachent se monétiser.

Rappelons que nous avons en France un concurrent de Linkedin, il s’agit de Viadeo. A quand son introduction en bourse ?

L’action Twitter : attention aux pièges de la bourse


Ce n’est pas parce qu’un site Internet est connu dans le monde entier qu’il est rentable ! Pour être un bon investissement, Twitter va devoir trouver une solution à ses pertes annuelles, et commencer à gagner « réellement » de l’argent.

Mais acheter des actions Twitter, c’est miser sur l’avenir, et croire à son potentiel, même si on n’est encore loin des résultats actuels de Google, pour ne citer que la référence en la matière. La façon dont Twitter va gérer la publicité sera décisive. Ensuite, la monétisation doit être mondiale, et ne pas seulement se consacrer aux Etats-Unis, c’est un autre défi à relever pour le géant américain.

Et quand est-il de Facebook ? La concurrence entre les 2 grands réseaux sociaux va forcement influer sur le rendement de l’action, et son cours à long terme. L’ignorer serait une erreur.

L’avenir de l’action Twitter ?

On pense à la télévision, le réseau social se lançant dans ce projet de grande envergure, notamment pour convaincre les publicitaires de lui confier de gros budgets. Cette diversification va être sans doute compliquée à gérer, mais si elle est bien faite, elle marquera sans doute une croissance bénéfique pour les actionnaires et pour la rentabilité de leurs actions.

De même, la réduction des pertes va être le chantier le plus important auquel s’atteler pour garder la confiance de la bourse et celle des investisseurs.

Facebook en bourse : Twitter en tire les leçons

N’importe quel boursicoteur se souvient de l’introduction en bourse de Facebook, et de la chute qui a suivie, ce qui avait été une grande déception pour de nombreux épargnants qui croyaient avoir trouvé le nouveau microsoft. Pour réussir son introduction, Twitter n’a donc pas surévalué le cours de son titre, quitte à revoir à la baisse sa revalorisation, mais sans se brader pour autant.

Acheter des actions Apple, une bonne affaire ?


acheter des actions

Il y a des actionnaires, petits ou grands, qui ont gagnés beaucoup d’argent avec le titre Apple. Alors forcément, quand la maison à la pomme annonce un bénéfice en baisse (-18% sur un trimestre), ça fait grincer des dents. Sauf que, bénéfice il y a, et qu’il reste tout de même conséquent, c’est le moins que l’on puisse dire.

Mais le résultat, c’est une action Apple qui baisse suite à ces résultats, et une société qui est obligé de rassurer ses actionnaires en piochant dans ses réserves pour distribuer des dividendes dignes de ce nom.

Que se passe t’il avec l’action Apple ?

Le problème, c’est la perte de Steve Jobs. Apple est-elle encore capable d’innover, avec le même niveau qui était le sien ces dernières années ? Ce n’est pas le nouvel iPad ou le nouvel iPhone 5 qui vont changer les choses. Les boîtes qui font partie de la sphère des nouvelles technologies sont condamnées à toujours innover. Le moindre manquement se transforme en une sanction boursière.

Et la concurrence, elle, pendant ce temps là, ne chôme pas. Alors, a quand la montre Apple et la TV d’apple ? Reste les prix. A force de vendre toujours plus cher, et de ne pas créer des produits de gamme moyenne, la marque se prive de tout un secteur de clientèle.

Faut-il acheter des actions Apple ?

Soyons réaliste. Le succès d’Apple ces dernières années était trop fort, et il est à peu près normal que l’action ait retrouvé un cours raisonnable. Le retour aux sommets n’est pas pour demain mais la bonne nouvelle, c’est que l’action est redevenue abordable.

Envie d’investir en bourse ?

Lire nos articles concernant les bonnes façons d’investir :

En définitive, l’Amérique a toujours fait rêver les français, qu’il s’agisse de la route 66 ou des sociétés de la sillicone valley. Les vraies affaires à faire dans ce secteur ne se font pas à partir de l’introduction en bourse, mais dès la création de ces sociétés. Il faut donc ouvrir l’œil très tôt, et ne pas avoir peur de prendre des risques (combien de dégringolades pour combien de réussites ?).